1er juillet - Marche contre l'extrême-droite

Publié le 4 Juil. 2022
Image
Appel à un rassemblement et à une marche dans le quartier de St Michel à Bordeaux

Vendredi 1er juillet 2022 à 18h - Place Meynard 


Nous, Habitant.e.s, citoyen.e.s, bénévoles, militant.e.s d’associations, syndiqué.e.s ou engagé.e.s dans la vie publique,

Appelons à une marche au sein du quartier Saint Michel, lieu de vie cosmopolite à Bordeaux qui a été entaché par des violences alimentées par la haine de l’Autre dans la nuit du vendredi 24 au samedi 25 juin.

C’est aux alentours de 2h du matin, qu’un groupe d’hommes cagoulés ont débarqué dans le quartier en scandant le slogan « Bordeaux Nationaliste, on est chez nous » et en faisant des saluts nazis. Ils s’en sont pris violemment à des passant.e.s et des habitant.e.s du quartier, en les insultant avec des propos racistes, en imitant des cris de singe et en les agressant verbalement puis physiquement au regard de leur opinion politique, de leur genre ou de leur origine.

Nous saluons ici le courage de celles et ceux qui ont dû faire face à ces agressions et la réactivité des riverains qui ont fait connaître ce qui peut être qualifié de « ratonnade ». En effet, l’irruption en pleine nuit d’un groupuscule d’extrême droite dans un quartier populaire de la ville de Bordeaux, accueillant des populations immigrées depuis plusieurs décennies, ne laisse que peu de doute quant à l’intention d’aller croiser pour en découdre des « noirs » et des « arabes » qui auraient eu le malheur de passer par là à une heure tardive de la nuit.

Ces violences ont eu lieu douze jours après les agressions homophobes qui ont troublé la Marche des Fiertés du 12 juin. Ces attaques nourries de la haine ciblent intentionnellement les minorités.
Nous interpellons les autorités publiques et les élus locaux pour qu’elles prennent pleinement la mesure de la gravité de ce qui s’est produit. En cela, nous demandons à ce que tous les moyens nécessaires soient mis en oeuvre pour que les auteurs soient mis hors d’état de nuire et condamnés pour leurs actes en considérant la circonstance aggravante de racisme. Il en va de la protection des habitants et de la sérénité du quartier et de la ville.

Nous marcherons en solidarité avec les personnes agressées et victimes de ces violences.
Pour réaffirmer notre volonté de vivre ensemble et notre attachement à une société fière de sa diversité, ce que reflète pleinement le quartier Saint Michel depuis des décennies.
Pour dire notre refus du racisme, des LGBTIphobies et de l’extrême-droite.


Toute personne désirant un soutien ou souhaitant apporter sa contribution ou un témoignage peut contacter :

collectif.libertes33@gmail.com

Mobilisons-nous.

Télécharger

Repère revendicatif

Pour aller plus loin

Les actualités de la confédération