Projet Horizéo - contribution de la CGT

La Commission Nationale du Débat Public (CNDP) a lancé une consultation publique portant sur une implantation de 1000 ha de production d’énergie électrique d’origine solaire sur le territoire girondin. La CGT porte des revendications fortes sur les enjeux autour de l’énergie. Elle est un bien essentiel à l’humanité et doit relever d’une maitrise publique...

La Commission Nationale du Débat Public (CNDP) a lancé une consultation publique portant sur une implantation de 1000 ha de production d’énergie électrique d’origine solaire sur le territoire girondin. La CGT porte des revendications fortes sur les enjeux autour de l’énergie. Elle est un bien essentiel à l’humanité et doit relever d’une maitrise publique. L’UD CGT de la Gironde veut contribuer à les faire vivre et les mettre en perspectives sur des situations bien concrètes notamment quand des volontés se manifestent pour accompagner la dérégularisation du secteur qui se fait au détriment du bien commun. Le projet Horizéo constitue une de ces situations.

Ainsi l’UD, grâce à l’implication de plusieurs organisations CGT professionnelles et territoriales, s’implique à plusieurs étapes du débat public (cahier d’acteur, séance publique, organisation de débat, séance CESER…)

Pour info ou rappel, « Horizéo » est un projet de plateforme énergétique dite bas carbone comprenant un parc photovoltaïque sur la commune de Saucats (Gironde) d’une surface d'environ 1 000 ha, localisée sur une parcelle forestière privée sur la commune de Saucats, à environ 30 kms au sud-ouest de Bordeaux.  Le projet vise la construction d'un parc photovoltaïque d'environ 1 GW qui alimenterait également plusieurs « briques » technologiques : des batteries de stockage d'électricité, un électrolyseur produisant de l'hydrogène, un data center sur une surface de 5 ha maximum, une parcelle agricole orientée vers la restauration collective du territoire. S'ajoutent également le raccordement électrique et la mise en compatibilité du Plan Local d'Urbanisme de Saucats. Les responsables de projet sont Engie, Neoen, Réseau Transport d’Électricité (RTE) et la commune de Saucats.